Palabre #01Comment le rap construit sa centralité à Marseille ?


Mercredi 25 août – De 16h15 à 17h45 – Théâtre de l’Œuvre

Inscription obligatoire sur ce formulaire de réservation


Rémi Boivin – Sociologue – Enseignant à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3

Comment s’opère l’association entre un répertoire culturel et un territoire urbain ? À partir d’une enquête ethnographique auprès d’artistes marseillais, Rémi Boivin met en lumière les « ressources écologiques » que ces derniers mobilisent pour construire à Marseille la centralité du rap.
Peut-on associer un répertoire culturel et un territoire ? Le chercheur se propose de mettre ce questionnement à l’épreuve d’un cas empirique : le rap à et de Marseille au cours des années 2010.

Rémi Boivin s’intéresse à l’existence sociale des musiques en milieu urbain, à partir de la description de leurs modes d’apparition publique et de leurs mises en scène par le territoire. Construit par un ensemble d’images, de récits circulant à l’intérieur et à l’extérieur de la ville, et actualisé par des pratiques, il fait surgir un imaginaire du lieu qui participe à définir Marseille comme « l’autre capitale du rap français ».

Rémi Boivin est docteur en sociologie, diplômé de l’EHESS (Centre Norbert Elias, Marseille), il enseigne actuellement à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3 (UFR Arts & médias). Il viendra parler de son travail de recherche sur la place du hip-hop au centre-ville de Marseille. Ce temps sera suivi d’une discussion avec la salle, qu’on espère savoureuse !


PARTAGEZ-MOI !